ÉPILEPSIE

ÉPILEPSIE

25,000Fr

Catégorie :
  • Description
  • Avis (0)
  • Indications
  • Composition
  • Posologie

Description

L’épilepsie est le nom d’une maladie neurologique prenant plusieurs formes et survenant par crises. L’épilepsie est due à une activation brutale concernant un grand nombre de neurones cérébraux. Elle se manifeste dans sa forme généralisée par une perte momentanée de la conscience accompagnée parfois de spasmes involontaires et répétés d’un ou de plusieurs membres. De par la grande diversité des zones du cerveau touchées et des types d’anomalies rencontrées, les manifestations cliniques varient et peuvent prendre la forme d’une simple « absence » c’est-à-dire une suspension brusque et fugace de la conscience ou des formes plus complexes et impressionnantes avec des soubresauts de l’ensemble du corps avec yeux révulsés, absence de conscience et perte de connaissance se prolongeant après l’arrêt des mouvements

 

On distingue 3 grandes catégories d’épilepsie : les épilepsies symptomatiques, les épilepsies idiopathiques et les épilepsies cryptogéniques.

 

 

Les causes de l’épilepsie sont très nombreuses, tout le monde peut être concerné par l’apparition d’une crise d’épilepsie sans pour autant « être épileptique ». Un certain nombre d’affections diminuent la résistance à lutter contre la propagation de la décharge électrique dans le cerveau. Une baisse du seuil épileptogène serait responsable de la crise d’épilepsie.

Des crises occasionnelles, survenant dans des conditions particulières, peuvent être causées notamment par convulsions fébriles, hypoglycémie, troubles ioniques, hypocalcémie, hyponatrémie, alcoolisme, ivresse aiguë, sevrage alcoolique, surdosage en médicaments (théophylline) ou sevrage en médicament antiépileptique (benzodiazépines).

Les épilepsies symptomatiques peuvent être causées par tumeur cérébrale, accident vasculaire cérébral, encéphalite, traumatisme crânien et la maladie d’Alzheimer (il s’agit d’une complication méconnue, mais à la fois non systématique et à un stade avancé de cette pathologie4). Dans le cas du traumatisme crânien, une contusion cérébrale avec perte de connaissance après traumatisme, sans lésion cérébrale démontrée, double le risque de survenue d’une épilepsie. Ce risque reste majoré plus de 10 ans après l’accident initial5.

D’autres types d’épilepsies incluent l’épilepsie cryptogénique (voir les syndromes épileptiques ci-dessus) dont une cause organique supposée existe, mais qui ne peut être mise en évidence, l’épilepsie idiopathique (aucune cause décelée ni suspectée), la chorée de Huntington (qui se présente surtout chez des cas jeunes) et l’épilepsie dans le contexte du syndrome du chromosome 20 en anneau.

Il existe des formes familiales d’épilepsie faisant suspecter une cause génétique, mais dont l’étude n’est pas aisée : une crise convulsive chez un individu peut survenir pour de multiples raisons, et toutes les convulsions ne sont pas dues à une maladie épileptique mais au franchissement du seuil épileptogène ; les maladies épileptiques n’étant que des affections ayant pour corollaire la baisse de ce seuil à un niveau anormalement bas. Ce seuil est facilement franchissable lors de petites provocations rencontrées dans la vie quotidienne (jeûne, alcool, fatigue, drogues fortes…).

Avis

Il n’y pas encore d’avis.


Soyez le premier à laisser votre avis sur “ÉPILEPSIE”

- Epilepsie

- Convulsions

- Perte de mémoire

- Douleurs cérébrales

- Plantes

- Fruits

- Eau ...

Adulte : 3 C à Soupe (15 ml) 3 fois / jour

Enfant : 1 C à soupe (15 ml) 3 fois / jour

Agiter le flacon avant chaque prise

Conserver à la température ambiante