HOQUET

15,500Fr

Catégorie :
  • Description
  • Avis (0)
  • Indications
  • Composition
  • Posologie

Description

le hoquet ou la myoclonie phrénoglottique est un réflexe respiratoire caractérisé par une succession de contractions inspiratoires spasmodiques, incontrôlables et involontaires des muscles inspiratoires (diaphragme, muscle intercostal externe, muscles scalènes et parfois les muscles intercostaux para sternaux et les muscles sterno-cléido-mastoïdiens) concomitante d’une inhibition des muscles expiratoires, suivies 35 ms plus tard d’une constriction (resserrement circulaire) de la glotte. L’arrivée d’air est alors freinée et a du mal à pénétrer dans la trachée et les poumons, ce qui provoque une incommodité et une vibration des cordes vocales, au niveau de l’épiglotte : le bruit glottal caractéristique du hoquet s’échappe.

Le plus souvent, le hoquet est momentané, banal et complètement inoffensif. Il touche l’ensemble de la population humaine, y compris le fœtus, et d’autres mammifères. Ce hoquet est le plus souvent lié à une dilatation de l’estomac, situé près du diaphragme, après un repas trop copieux ou ingurgité trop rapidement.

Mais il peut, dans certains cas pathologiques, se prolonger et devenir nocif pour la santé. Le hoquet « chronique » peut ainsi s’étendre pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois, voire plusieurs années.

Hoquet aigu

Le hoquet aigu (persistant) se caractérise par des contractions répétitives, pendant une durée d’au moins 48 heures, qui peuvent être bruyantes et relativement gênantes pour le patient et son entourage. Le hoquet aigu tend à disparaître spontanément.

Hoquet chronique

Le hoquet chronique, rebelle ou réfractaire correspond à des contractions des muscles répétitives qui se prolongent pendant plus de 48 heures. Ce type de hoquet est dit rebelle ou réfractaire s’il s’installe dans une durée supérieure à quelques jours et ne disparaît pas spontanément. Dans les cas les plus graves, le hoquet peut durer de nombreux mois, voire des années. Il peut être particulièrement invalidant et justifie souvent une prise en charge thérapeutique visant à identifier la cause. Le hoquet chronique peut être le symptôme d’une maladie plus ou moins sérieuse, ou d’une complication pathologique.

 

 

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.


Soyez le premier à laisser votre avis sur “HOQUET”

- Hoquet

- Irritation Gastrique

- Irritation intestinale

- Œsophagite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Plantes

- Fruits

- Eau ...

 

 

 

Adulte : 3 C à Soupe (15 ml) 3 fois / jour

Enfant : 1 C à soupe (15 ml) 3 fois / jour

Agiter le flacon avant chaque prise

Conserver à la température ambiante